William me fait découvrir la méthode Cut-up… vous connaissez ?

010203

QUI EST CE MEC … ?
William est un romancier américain.
Né en 1914 au USA.
A 30 ans il est l’1 des 3 membres de la Beat Generation 


04

il est vieux quand il réussit a publie  son 1er roman !!! racontant ses expériences avec la drogue, son homosexualité et le meurtre accidentel de sa femme : Joan Vollmer .
Son roman le plus connu : Le Festin Nu (description surréaliste de l’existence du drogué).
Il collabora énormément, et étendit ses activités à d’autres médias.
Parmi ses collaborateurs artistiques, on compte Jack Kerouac, Allen Ginsberg, Brion Gysin, Keith Haring, U2, Kurt Cobain, Gus Van Sant, R.E.M., Ministry, Laurie Anderson, John Giorno, David Cronenberg, Sonic Youth, Tom Waits, John Cale, etc…. William vécut 83 ans…

William experimente La méthode du cut-up, vous connaissez ?

La méthode est simple !

1 – Prenez une page.
2 – Coupez-la en 4 sections
3 – prenez un poème ou un récit qui vous touche ou que vous avez écrit.
4 – tapez des passages que vous avez séléctionnés.
5 – coupez la page en 4
6 – Réarrangez les sections en plaçant la section 4 avec la section 1 et la section 2 avec la section 3 … Vous voilà avec un nouveau poème !

Voici le cut-up d’un poème de Rimbaud :
————————————————————————————————————————–
1 – Visite de souvenirs. Seule ta danse et ta voix hébergent. Sur l’air de banlieue des abandons improbables… tout pin harmonique pour querelle.
————————————————————————————————————————–
2 – Les grands cieux sont ouverts. Sincérité de vapeur et tente crachant sang rire et pénitence saoule.
————————————————————————————————————————–
3 – Une promenade au parfum de vin ouvre une bouteille lente.
————————————————————————————————————————–
4 – Les grands cieux sont ouverts. Un clairon suprême la chair brûlante des enfants à embuer.
————————————————————————————————————————–

A quoi ça sert au juste ?

William tente de reproduire les visions dues aux hallucinogènes, les distorsions spatio-temporelles de la pensée sous influence toxique (phénomène de déjà-vu notamment). Esthétiquement, le cut-up se rapproche du
– pop-art,
happenings
surréalisme

William y voit l’aboutissement du langage comme virus et l’écriture comme un lâcher prise de la conscience
Il proclame : « language is a virus »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s